Codiac FM

La vague du Grand Moncton

Morceau présentement
Titre
Artiste


Étienne Montpetit fait son nid à Moncton

Marie-Pier Corriveau

[PODCAST]

Le gardien de but de l’équipe masculine des Aigles Bleus, Étienne Montpetit, s’est mérité le titre d’athlète de la semaine par le service des sports de l’Université de Moncton et pour cause. La jeune recrue a multiplié les arrêts pour permettre au sien d’aller chercher une première victoire, depuis 2015 contre la formation des Reds de l’Université du Nouveau-Brunswick, la semaine dernière.

« J’ai eu de l’action rapidement dans la partie et en tant que gardien de but aussi tôt que j’ai de l’action rapidement dans le match, ma confiance monte très rapidement. UNB est une équipe très talentueuse et les joueurs sont arrivés fort pour ce match-là », mentionne Montpetit.

Bien que le jeune homme n’en soit qu’à sa première année avec le Bleu et Or, il perçoit tout de même un mouvement de changement dans la formation. Selon lui l’équipe est de plus en plus compétitive.

« On est sur un nouvel air, c’était peut-être plus difficile pour les dernières années, mais là je pense que l’on a prouvé qu’on est une équipe de première classe, une équipe qui a envoyé un message à la ligue et une équipe capable de rivaliser contre toutes les équipes dans cette ligue-là. »

-Étienne Montpetit, gardien de but pour l’équipe de hockey des Aigles Bleus

Étienne Montpetit affiche présentement la meilleure moyenne d’efficacité d’arrêt de la ligue à .938. Il raconte que son adaptation au hockey universitaire s’est faite rapidement.

« J’ai essayé d’amener tout ce que j’ai pris comme expérience dans le junior majeur ici, c’est sur le style de jeu ici est différent, mais, je pense, je me suis adapté rapidement au niveau du style de jeu. C’est juste de rester concentré chaque match et de donner une chance à l’équipe de gagner. »

Le gardien du Bleu et Or se plait à Moncton. Montpetit avoue s’être bien installé dans la région et assure bien contrôler tous les nouveaux aspects de sa vie d’étudiant-athlète.

« Dans le junior majeur, c’est seulement le hockey, ici c’est l’école et le hockey. Alors c’est de faire la part des choses et donner autant d’énergie dans les études comme dans le hockey. Je suis parti de la maison assez jeune, à 17 ans, j’étais dans une famille de pension à Val d’or, mon expérience m’a permis de m’adapter plus rapidement ici. La vie universitaire c’est différent du junior, mais pour l’instant ça va super bien et je suis content d’être ici. »

Les Aigles Bleus (5-4-2) sont en action ce soir à 19h, tandis que les hommes de Judes Vallée reçoivent les Huskies de l’Université de Saint-Mary’s à l’aréna J.-Louis-Lévesque.

Nouveau courant

Prenez votre lunch !

Plus d’infos